Ce post a ete redige via Sophie, une fidele lectrice, que je remercie chaleureusement.

Elle est mariee et mere de 3 enfants.

« La vie simple et tranquille aux humbles chantiers du menage »

Cette phrase du grand Paul Verlaine evoque immediatement la paix, la douceur, l’ordre, le bonheur… Ah ! Le plaisir ! Cette question qui taraude l’humanite depuis toujours ! A l’heure actuelle, ou « y n’y a plus besoin de croire en Dieu parce que la science a tout explique », ou le confort et le ravissement paraissent devenus des objectifs primordiaux, ou limite rien ne manque, du moins dans les societes occidentales, nous n’avons jamais tant peine a nous frayer votre chemin aupres du bonheur. Perpetuels insatisfaits, notre soif de bonheur n’a pas ete aussi intense et desesperee qu’a l’heure actuelle materialiste. J’en veux Afin de preuve le nombre de suicides qui augmente chaque annee de facon exponentielle. Pour les femmes, 1 autre element reste desormais presente tel intimement lie a leur acquisition du bonheur : je veux parler bien sur d’la sacro-sainte emancipation, qui se traduit principalement par la recherche effrenee une reussite sociale et la volonte de « faire carriere » pour beaucoup de jeunes filles. Or, le taux de depression est deux fois plus eleve chez les femmes que chez nos hommes a l’heure une « liberation en femme »…

Au milieu de cette confusion generale, on voit des femmes qui, au contraire, font le choix de rester « au foyer », pour s’occuper de leur mari ainsi que leurs enfants. Pour une grande majorite de nos contemporains, votre panel de vie est incomprehensible, incompatible avec l’idee qu’on se fait du bonheur. Grandes sont les femmes que ce tri rebute car elles ne le voient que comme une contrainte, votre eteignoir, une voie de garage ; et elles nous le font savoir : « Ma mere aurait ete plus heureuse si elle avait eu ne serait-ce qu’un bricolage a mi-temps », entendons-nous ; ou encore : « Quel gachis ! (more…)