Le programme de Zemmour qui plait tant a Bock-Cote

Le programme de Zemmour qui plait tant a Bock-Cote

La tartufferie d’la gauche : cachez votre Grand Remplacement que je ne saurais voir

Mathieu Bock-Cote consacrait sa premiere chronique parisienne dans le Journal de Montreal (31 octobre 2021) au « phenomene Zemmour, l’homme qui vient troubler l’election presidentielle francaise ». MBC se disait « atterre » que des « commentateurs ne connaissant a peu pres rien a Notre politique francaise le presentent comme immonde ».

Selon MBC, cet homme « vraiment intelligent, incroyablement cultive » a le merite « de placer au c?ur du debat public la question de l’immigration massive, dans un pays ou ses effets seront catastrophiques ».

Eric Zemmour adhere et propage la these du Grand Remplacement, d’apri?s laquelle les musulmans remplaceraient la population francaise de souche. Le programme reste limite exclusivement centre via cette question, l’immigration.

Le chantier

Examinons donc le chantier de votre emule francais de Donald Trump. (Zemmour s’en vante. MBC sait que ca passe mal au Quebec, alors il nuance : « Faut-il le comparer a Donald Trump? Plus ou moins. S’il polarise nombre, il est infiniment plus profond que l’ancien president americain. »)

Eric Zemmour souhaite expulser de France deux millions d’etrangers lors des cinq annees de le mandat presidentiel.

Zemmour se prononce Afin de la suppression du droit du sol (octroi d’une citoyennete a un enfant ne en France de parents etrangers), du droit d’asile, du regroupement familial, du renouvellement automatique des cartes de sejour.

Cela prone l’admission au cas via cas des etudiants etrangers et un commencement des la fin de leurs etudes.

Il semble Afin de l’expulsion des etrangers en chomage depuis trop longtemps et des delinquants. Cela a ete juge pour « provocation a la haine et a la discrimination raciale » pour ses propos i  propos des mineurs non accompagnes, qu’il a traites de « voleurs », « violeurs » et « assassins ». (Trump avait denonce ainsi nos immigrants mexicains : « Ils apportent en drogue, ils apportent d’une delinquance, ce paraissent des violeurs. »)

Zemmour reste Afin de la suppression de chacune des aides sociales aux etrangers extra-europeens.

Cela prone la decheance de nationalite en cas de crime ou de trois delits. Il s’inspire une loi americaine des trois prises (Three strikes law) en vigueur tant vis-i -vis federal qu’au niveau de quelques Etats, permettant ou contraignant les juges a prononcer des peines de prison perpetuelle a l’encontre tout d’un prevenu condamne Afin de la troisieme fois pour votre delit ou un crime.

Il veut soumettre tout mariage avec votre etranger a l’autorisation du prefet. Il somme les croyants de faire preuve de « discretion » dans la pratique de leur religion et de s’assimiler. Une maniere de nos inciter a le faire pourrait i?tre de des obliger a opter pour le premier prenom de leurs enfants dans le calendrier chretien. Pierre ou Paul plutot que Mohammed, pourquoi pas.

Les prenoms

Cette question des prenoms est celle qui fera le plus parler. Bien qu’une personne sur dix (10,2%) soit immigree en France – soit bon nombre moins qu’au Canada (21 %) – on cite regulierement le chiffre de 18,8% de nouveau-nes portant 1 prenom arabo-musulman en France.

Ce chiffre se referant a l’annee 2016 reste tire de L’Archipel francais (Seuil, 2019), de Jerome Fouquet. Cependant, tel le souligne le demographe Emmanuel Todd dans son livre Les Luttes de classes en France au XXIe siecle (Seuil, 2020), il y a des ecarts gigantesques entre les regions une France (40% de prenoms arabo-musulmans en Seine-Saint-Denis et 0% dans le Gers). Selon Todd, il n’y a gui?re la matiere a s’alarmer. « Mes 18,8% de prenoms arabo-musulmans resultent du cumul de petites differences annee apres annee voili  le lendemain une Seconde Guerre mondiale. »

Il ajoute : « De pretendre, Prenons un exemple, a J’ai facon d’un Eric Zemmour, que si on continue de apporter 1 prenom musulman, c’est parce qu’on est forcement un Arabe qui, quoique vivant en France, refuse de s’y integrer, c’est ignorer le nombre de mariages mixtes et que, tel l’a montre Jerome Fouquet, l’usage des prenoms a beaucoup change ces dernieres annees : ce que les parents cherchent maintenant, c’est une distinction qui n’est souvent pas identitaire et qui est loin de concerner les seuls musulmans. »

« Le prenom Marie, poursuit Todd, donne a une simple fille sur cinq en 1900 a presque disparu, les prenoms anglo-saxons tel Kevin ou Dylan, tires de feuilletons americains, s’epanouissent chez nos electeurs populaires du Rassemblement national et les Bretons se seront mis a designer des prenoms bretons. Personne a ma connaissance n’accuse nos electeurs du Rassemblement national et les Bretons de rejeter Notre France. »

Todd reconnait un freinage de l’assimilation en France. Toutefois, il ne l’attribue pas au multiculturalisme, « dont l’emprise reste enfin marginale dans le comportement des Francais ». Notre realite d’une France est que « le lieu reste doue – plus que l’Allemagne, plus aussi que nos Etats-Unis ou l’Angleterre – Afin de assimiler les populations immigrees ».